FOCUS sur : l’IBAN

IBANLe Relevé d’Identité Bancaire, appelé par son acronyme R.I.B, est appelé à disparaître au profit de l’IBAN… Mais au fait l’IBAN, c’est quoi exactement ?

 

 

 

 

 

D’abord, quel est cet acronyme : IBAN ? IBAN signifie : International Bank Account Number. C’est la norme internationale permettant l’identification exacte d’un compte et de son établissement bancaire grâce à une combinaison unique de chiffres et de lettres.

L’IBAN est l’identifiant de votre compte bancaire dont la longueur est de 27 caractères : lettres ou chiffres. Toutefois cette longueur varie d’un pays à l’autre entre 14 et 34 caractères. 

Pour la France : 

Les 2 premières lettres représentent le code du pays : FR pour la France

Les 2 chiffres qui suivent, la clé de contrôle : si votre RIB ne contient que des chiffres, l’IBAN débute par FR76.

Les 23 caractères suivants sont le BBAN (Basic Bank Account Number), c’est à dire votre RIB qui est composé de :

le code banque, le code agence, le numéro de compte, la clef RIB.

A ce sujet, la clef RIB est calculée de la façon suivante :

La clé RIB (Relevé d’Identité Bancaire) est constituée de 2 chiffres et est comprise entre 01 et 97. Elle permet de vérifier la validité du RIB, grâce à un algorithme qui s’applique sur le code banque, le code guichet et le numéro de compte.

La clé RIB est une formule mathématique, qui ne peut s’appliquer que sur des valeurs numériques. Il convient donc de remplacer les éventuelles lettres présentes dans les données du RIB avant de pouvoir en calculer la clé.

Chaque lettre est remplacée par son équivalent numérique :

A,J = 1 ; B,K,S = 2 ; C,L,T = 3 ; D,M,U = 4 ; E,N,V = 5
F,O,W = 6 ; G,P,X = 7 ; H,Q,Y = 8 ; I,R,Z = 9

La clé peut alors être calculée avec la formule suivante :

Clé RIB = 97 – ( (
89 x Code banque +
15 x Code guichet +
3 x Numéro de compte ) modulo 97 )

 

Par respect de la norme, l’affichage de l’IBAN est regroupé par blocs de 4 caractères, mais il se présentera toujours sans espaces quand vous le saisissez à l’écran. C’est une norme ISO 13616.

À quoi sert le numéro IBAN ?

 

Le virement SEPA et le prélèvement SEPA (Single Euro Payments Area) nécessitent l’usage de coordonnées bancaires harmonisées à l’échelle européenne : l’IBAN et le BIC, présents sur les relevés d’identité bancaire depuis 2001.

Avec le passage à la norme SEPA, l’IBAN du débiteur est suffisant pour un prélèvement s’il s’agit d’opérations nationales (depuis le 01/02/2014) et depuis le 1er février 2016 pour les opérations transfrontalières.

 

Qu’est-ce qui différencie l’IBAN du BIC ?

L’IBAN a un concurrent, le BIC, qui signifie : Bank Identifier Code. Il représente l’identifiant international d’une banque. Il peut parfois être appelé SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) du nom de l’organisme international gérant les BIC.

En savoir plus sur le réseau interbancaire SWIFT

Il y a deux types de BIC :

Un BIC à huit caractères, également appelé « BIC8 »

Un BIC à 11 caractères, appelé « BIC11 »

Un BIC8 correspond à un établissement financier ou non financier. Un BIC11 correspond à la succursale d’un établissement.

Le BIC est une norme ISO 9362. Le BIC8 contient :

4 caractères qui correspondent au code banque

2 caractères qui représentent le code ISO du pays

2 caractères qui indiquent la localisation

Les 3 caractères supplémentaires du BIC11 permettent de définir une agence ou une filiale. L’alimentation systématique du BIC permet de fiabiliser l’acheminement des fonds.

Certains établissements n’ont pas de code BIC. Ils passent alors par le BIC de banques intermédiaires, dit « BIC de routage ». Pour éviter toute confusion, il est préférable d’obtenir le BIC accompagné de l’IBAN directement auprès de votre bénéficiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge